200 000 ménages pourraient voir leur prêt immobilier refusé par les banques en 2020, selon un courtier

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) prône une application stricte du pas plus d’un tiers des revenus d’endettement et pas au-delà de 25 ans.

Plus de 200 000 ménages pourraient voir leur prêt immobilier refusé par les banques en 2020 en raison du durcissement des critères d’octroi des crédits immobiliers, selon le courtier meilleurtaux.com qui publie son 30ème observatoire du crédit immobilier jeudi 12 mars.

Même si les taux d’emprunt restent bas, l’accessibilité à la propriété va devenir plus difficile pour certains Français. Après une année 2019 exceptionnelle pour le marché immobilier, 2020 s’annonce bien différente. Le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) a énoncé une série de recommandations à destination des établissements prêteurs. Il n’est plus question pour les banques de laisser s’endetter les ménages au-delà d’un tiers de leurs revenus et surtout pas au-delà d’une durée de 25 ans.

Selon nos calculs réalisés avec le cabinet de conseil Astérès, ce sont plus de 200 000 ménages qui auraient été finançables en 2019 qui ne le seront plus en 2020 !Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.comà franceinfo

Ce frein à l’accessibilité pourrait congestionner un peu plus le marché de la location.

L’année 2019 a permis « l’accession à la propriété des catégories ‘moins aisées’, puisque 65% des emprunteurs étaient des employés, des ouvriers ou cadres moyens. Les CSP+ ne représentaient que 16% », précise Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com.

Source du contenu

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password