Proximus suspend provisoirement sa 5G dans plusieurs communes wallonnes

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Le malade numérique

Proximus a suspendu provisoirement le déploiement de sa ‘5G light’, qui avait débuté le 1er avril dernier, dans plusieurs communes wallonnes concernées par ce lancement, indique lundi l’opérateur télécom. Cela s’est fait à la demande des villes et communes qui le souhaitaient, précise-t-on. Parmi elles, on retrouve Ottignies-Louvain-la-Neuve, Châtelet, Namur, Tournai ou Arlon.

Proximus avait annoncé fin mars le déploiement dès le 1er avril d’une 5G ‘light’ dans 30 communes à travers le pays. En Wallonie, plusieurs d’entre elles, dont Wavre, Ottignies-Louvain-la-Neuve, Namur ou encore Gembloux avaient dénoncé avoir été mises devant le fait accompli et ne pas avoir été informées de ce lancement. L’opérateur avait ensuite assuré être en contact avec les communes concernées. Depuis lors, plusieurs d’entre elles ont, semble-t-il, décidé d’aller un pas plus loin en demandant à Proximus de suspendre provisoirement l’activation de la technologie 5G. Selon une carte publiée sur le site de l’opérateur, Ottignies-Louvain-la-Neuve, Namur, Arlon, Tournai ou encore Waterloo sont, entre autres, dans ce cas. Ce phénomène ne touche par contre pas la Flandre. « Nous sommes conscients que certains citoyens, échevins, bourgmestres ont des questions à propos de la 5G. C’est totalement légitime et nous faisons tout pour y répondre », reconnait l’entreprise semi-publique. Des réponses sont disponibles sur son site internet et elle a pris contact avec les communes pour leur donner des informations complémentaires afin qu’elles puissent également répondre à leur citoyens. Quant à la suspension de l’activation, elle est temporaire, insiste Proximus. Cela « nous permettra d’échanger de façon constructive avec la Région wallonne et les communes qui nous l’ont demandé sur ce que peut apporter la 5G et partager des informations rassurantes concernant les aspects santé et environnementaux de cette nouvelle technologie ». Proximus garde l’ambition de déployer sa 5G « tout en respectant toutes les normes applicables dans chaque Région, qui sont parmi les plus strictes du monde », insiste-t-on. Quant aux faits de vandalisme commis contre un mât de téléphonie mobile à Pelt dans le Limbourg, il n’est pas certain que cela ait un rapport avec le débat actuel sur la 5G, glisse encore l’opérateur. Le mât en question ne servait d’ailleurs pas pour cette technologie. Une vigilance accrue est par contre de mise après plusieurs actes du même genre dans les pays voisins. « Nous sommes en contact étroit avec la police », assure Proximus.

Source de cet article : Lalibre.be

Roberta Flores
Roberta Flores
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password