Règles de confinement : le gouvernement français a-t-il copié un document italien ?

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Confinement: les agriculteurs britanniques font appel à la main d’œuvre roumaine

Vous faites référence au tweet suivant, dans lequel on peut lire : «Vous pensez que les mesures de confinement avaient été soigneusement élaborées par un comité d’expert ? En fait le gouvernement a juste récupéré et traduit le PowerPoint du gouvernement italien.»

Dans le même tweet, l’utilisateur met des liens vers deux fichiers PDF, l’un émanant du gouvernement italien, l’autre de leurs homologues français.

Ces deux documents sont de fait les mêmes, ou presque : au-delà de la mise en page, parfaitement semblable, le document français, qui indique ce qu’il est possible de faire ou non en temps de confinement, répond aux douze mêmes questions, posées dans le même ordre, que le document italien. De la première «Puis-je me déplacer en France ?» à la dernière : «Que se passe-t-il en cas de violation des restrictions ?»

Seules les réponses diffèrent parfois légèrement, en fonction des spécificités de chaque pays (sur le montant de l’amende reçue en cas de violation des restrictions, notamment).

En téléchargeant les deux fichiers, CheckNews a pu constater dans les propriétés du PDF français, qu’il porte le même titre («Presentazione standard di PowerPoint») et le même nom d’auteur Utente (qui signifie «utilisateur» en italien) que le PDF italien.

 

Quand ce document a-t-il été publié ? Au lendemain des premières annonces de confinement par Emmanuel Macron, le 16 mars. Aujourd’hui encore, il figure en bonne place sur le site du ministère de l’Intérieur. C’est ce même fichier que les internautes téléchargent dans la partie «Coronavirus Covid-19 : questions-réponses sur les mesures de restrictions».

«On assume complètement»

Cet «emprunt» à un document du gouvernement italien est complètement assumé côté français. Contacté par CheckNews, le ministère de l’Intérieur répond : «C’est un document qui a été fait le soir même, après l’allocution d’Emmanuel Macron. Dans l’urgence, c’est vrai, on a préféré s’appuyer sur des choses qui existaient déjà. On assume complètement.»

Même si le document est toujours mis en avant sur le site du ministère, Beauvau souligne que d’autres communications ont été mises en place par le gouvernement depuis, en s’inspirant cette fois-ci moins directement de leurs homologues italiens.

Source du post: liberation.fr

Marino Stozza
Marino Stozza
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password