Subvention pour la gouvernance d'entreprise et la réduction des émissions de GES

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
La doctorante Émilie Boutet répond à des questions fréquentes sur le coronavirus

Pour diffusion immédiate

Québec, le 19 octobre 2020 – La professeure Houda Affes, de l’École des sciences de l’administration, reçoit une subvention de recherche de 48 264 $ sur deux ans du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH), dans le cadre du concours de Subventions de développement Savoir. Cette somme lui permet d’entreprendre un projet intitulé « Trouver réponse à un défi planétaire : gouvernance d’entreprise, motivations et pressions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre ».

Ce projet sera réalisé en collaboration avec deux cochercheurs, soit Claude Francoeur (HEC Montréal) et Walid Ben Amar (Université d’Ottawa) et fera le pont avec plusieurs organismes et investisseurs institutionnels impliqués dans la réponse aux urgences climatiques.

« Voilà l’occasion d’établir une réelle synergie et de mettre à profit les expertises de trois universités afin de répondre à un enjeu climatique actuel et crucial pour les générations futures », a indiqué Lucie Laflamme, directrice générale de l’Université TÉLUQ.

Pour sa part, Houda Affes précise que « le principal défi du projet consiste à cerner les facteurs des émissions des entreprises et des juridictions. On cherche à comprendre le rôle des caractéristiques de la gouvernance d’entreprise, des motivations économiques et des motivations éthiques propres aux gestionnaires pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. »

La recherche intègrera les pressions institutionnelles auxquelles les entreprises font face. Elle aspirera, en premier lieu, à guider les entreprises pour bâtir une structure de gouvernance interne propice à la réduction des émissions et, en deuxième lieu, à apporter un éclairage sur l’efficacité des solutions actuellement mises en place par les gouvernements pour réduire les émissions.

L’Université TÉLUQ
Créée en 1972 pour rendre le savoir accessible, la TÉLUQ est la seule université francophone en Amérique du Nord à offrir tous ses programmes à distance. Chaque année, près de 20 000 personnes choisissent la flexibilité de l’Université TÉLUQ pour y faire leurs études universitaires, du 1er au 3e cycle. 

– 30 –

Source :
Denis Gilbert
Chargé des relations avec la presse
Service des communications et des affaires publiques
418 657-2747, poste 5282
1 800 463-4728, poste 5282
denis.gilbert@teluq.ca

Suivez-nous
www.twitter.com/teluq
www.teluq.ca/facebook

La source officielle de cet article : TÉLUQ

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password