Test du Samsung Galaxy S20 Ultra

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Test du Samsung Galaxy S20 Ultra : le smartphone de la démesure

Que choisiriez-vous entre un écran ultra-lumineux de 6,9 pouces, une batterie très haute capacité de 5000 mAh, un processeur de dernière génération, la compatibilité 5G ou un module caméra équipé d’un capteur de 108 Mpix avec zoom x100? Grâce à Samsung, ne vous posez plus de questions. Le Galaxy S20 Ultra, son dernier smartphone haut de gamme, coche en effet toutes ces cases. Pour 1359 euros, ce smartphone de tous les excès est-il pour autant une bonne affaire ? Nous avons testé le Samsung Galaxy S20 Ultra pendant environ deux semaines pour vous répondre.

Samsung Galaxy S20 Ultra : un véritable monstre

Alors que Samsung semble avoir pris conscience du problème posé par la taille de nos smartphones avec son Galaxy Z Flip (un smartphone pliant capable de devenir ultra compacten se refermant sur lui-même), la marque coréenne continue de croire au marché des smartphones géants. À vrai dire, son Galaxy S20 Ultra bat des records avec sa dalle OLED d’une diagonale de 6,9 pouces… C’est 0,2 pouce de plus que le Galaxy Note 10+, déjà vu comme un géant, pour ne pas dire trop grand.

Samsung a néanmoins eu une excellente idée avec son S20 Ultra, utiliser une dalle au format 20:9 plutôt que 19:9. En allongeant l’écran dans sa hauteur plutôt qu’en lui faisant prendre de la largeur, le Coréen rend presque possible l’utilisation d’un Galaxy S20 Ultra d’une seule main. Tenir ce smartphone n’est, en tous cas, pas plus compliqué que tenir un Galaxy Note 10+… ce qui ne veut pas forcément dire que tout le monde en sera capable ! Notons également que la très faible incurvation de l’écran du mobile (Samsung abandonne les écrans incurvés qu’il a pourtant été le premier à lancer) rend plus facile la manipulation de l’appareil. Bref, le Galaxy S20 Ultra n’est pas fait pour tous les utilisateurs, mais n’est pas pour autant inutilisable.

En revanche, nous nous montrons plus sceptiques quant à l’épaisseur et au poids du mobile. Si ses 220 grammes ne sont pas plus dérangeants que ceux d’un iPhone 11 Pro Max, ils requièrent néanmoins un léger temps d’adaptation. De son côté, l’épaisseur du mobile est plus problématique. Un smartphone épais de 8,8 mm (soit presque 1 mm de plus que le S10+ ou le Note 10+), aussi lourd,n’est pas des plus agréables à manipuler. De plus, le module caméra du Galaxy S20 Ultra crée une telle protubérancequ’il empêche le mobile d’être stable sur une surface plane. Du coup, à chaque fois que vous recevez un message, le smartphone vibre si fort qu’il pourrait réveiller un bébé. Samsung commet ici une erreur de design regrettable. Heureusement, une coque permet d’équilibrer le tout… mais rend le mobile encore plus épais.

Actualités - Test du Samsung Galaxy S20 Ultra

Avant d’acquérir un Galaxy S20 Ultra, nous vous conseillons donc de l’essayer en magasin. Le nouveau mobile ultime de Samsung a clairement de nombreux avantages (nous allons en parler plus loin), mais son format ne plaira pas à tous.

120 Hz et luminosité record : unécran de folie

Esthétiquement, Samsung est un régal pour les yeux. L’écran du Galaxy S20 Ultra, très légèrement incurvé sur les côtés,est sans doute l’un des plus beaux du marché. Ses bordures sont presque inexistantes et le poinçon dans l’écran, désormais centré, permet d’éviter l’encoche avec élégance. Samsung s’est clairement surpassé pour réaliser un design susceptible de convenir à tout le monde.

Une de nos nouveautés préférées avec ce Galaxy S20 Ultra est d’ailleurs ce nouvel écran au taux de rafraîchissement de 120 Hz. Cela permet au mobile de doubler le nombre d’images affichées par seconde par rapport à ses prédécesseurs, ce qui améliore grandement l’expérience utilisateur. À vrai dire, celui qui s’habituera au Galaxy S20 Ultra en 120 Hz aura du mal à revenir en arrière. C’est comme si nos anciens smartphones se mettaient subitement à saccader tant la fluidité de navigation est améliorée.

Actualités - Test du Samsung Galaxy S20 Ultra

D’ailleurs, cet écran de 6,9 pouces n’est pas seulement bon par sa fluidité. Selon les mesures du laboratoire de 01net.com, il est aussi le plus lumineux du marché, doublantl’iPhone 11 Pro d’Apple. Sa luminosité maximale de 940 cd/m²bat tous les records. Technologie OLED oblige, on a bien évidemment droit à un taux de contraste infini tandis que les couleurs affichées par l’écransont un peu trop vives par défaut (Delta E de 4,94), mais sont nettement plus fidèles si l’on choisit le mode d’affichage « naturel » (Delta E de 1,50). Samsung frappe fort, il est juste dommage que cela nécessite l’intervention de l’utilisateur au niveau des réglages.

Pour en savoir plus : L’écran du Samsung Galaxy S20 Ultra bat des records de luminosité

Enfin, il faut tout de même préciser que le film de protection préinstallé sur le smartphone se raye beaucoup trop facilement. Une semaine après notre déballage du mobile, nous l’avions déjà bien abîmé alors que nous avons plutôt pour habitude de prendre soin desappareils. On vous encourage à le retirer et à le faire remplacer par un autreplus résistant si, comme nous, les rayures vous agacent.

Actualités - Test du Samsung Galaxy S20 Ultra

À part une prise jack, il ne lui manque rien

Est-il possible de surpasser le Galaxy S20 Ultra? Dans les faits, Samsung a tout simplement équipé son smartphone haut de gamme de tout ce qui se fait de mieux en 2020. Le smartphone est compatible 5G (ce que nous n’avons pas pu évaluer en l’absence d’un réseau 5G en France), supporte le Wi-Fi 6, se déverrouille à l’aide d’un capteur d’empreintes ultrasonique (identique à celui du S10), dispose de haut-parleurs stéréo et d’un moteur de vibrations haptiques extrêmement performant. Il est compatible avec la recharge filaire ultra-rapide et sans-fil, peut étendre son stockage par Micro SD et peut accueillir deux Nano SIM en plus d’une eSIM. Difficile de faire mieux.

Premier Galaxy S à se passer de la prise jack, ce qui est regrettable, le Galaxy S20 Ultra est équipé des meilleurs composants du marché. Seul bémol, lesGalaxy S20 européens sont les seuls à utiliser le processeur Exynos 990 de Samsungplutôt que le Snapdragon 865 de Qualcomm. Si cet Exynos est extrêmement performant (nul besoin de vous dire que tout fonctionne à merveille sur cet appareil), il semblerait qu’il soit malheureusement bien plus énergivore que le processeur de Qualcomm. Chers amis de Samsung, l’année prochaine, pensez à l’Europe. Nous méritons le même processeur Snapdragon que les Américains et Coréens.

À lire aussi: Avec son processeur Exynos 990, leSamsung Galaxy S20 est-il le plus puissant des smartphones ?

Actualités - Test du Samsung Galaxy S20 Ultra

L’autonomie, le boulet du Galaxy S20 Ultra

Si le Galaxy S20 Ultra est lourd, c’est parce qu’il estéquipé d’une imposante batterie de 5000 mAh. Avec une aussi grande capacité, la logique aurait voulu que le smartphone batte des records d’autonomie. Seul problème, l’écran géant consomme beaucoup d’énergie et, surtout, le processeur Exynos 990 ne semble pas assez bienoptimisé. Précisons d’ailleurs que, par défaut, l’écran du S20 Ultra est configuré avec un taux de rafraîchissement de 60 Hz. Il fautactiver manuellement le 120 Hz dans les réglages, ce qui impactbien entendu l’autonomie.

Au test d’autonomie polyvalente de 01net.com, le Galaxy S20 Ultra a résisté 12h18 (en 60 Hz). Cette performance le place dans la moyenne basse des smartphones haut de gamme, à un niveau équivalent à celui desGoogle Pixel 3a, OnePlus 7T Pro et Galaxy Note 9. L’écart avec les meilleurs smartphones du marché, comme le Huawei P30 Pro et l’iPhone 11 Pro Max, est de plus de 5 heures. En 120 Hz, vous ne serez pas surpris d’apprendre que c’est encore pire. D’après notre laboratoire, l’autonomie tombe sous les… 10h15, ce quin’est vraimentpas assez pour un smartphone haut de gamme.Et à l’utilisation, on le ressent fortement, on termine rarement sa journée au-dessus des 10% lorsque le 120 Hz est activé. C’est très décevant.

À lire aussi :Samsung Galaxy S20 : son mode 120 Hz fait chuter son autonomie de 20%

Actualités - Test du Samsung Galaxy S20 Ultra

En streaming vidéo, Samsung a néanmoins trouvé le moyen d’offrirune autonomie assez correcte. Nous avons pu regarder des films pendant 13h26 d’affilée sur le S20 Ultra sans être interrompu (10h52en 120 Hz). Ce n’est pas la première fois qu’un smartphone Galaxy tire son épingle du jeu à cet exercice et cela sauve un peu la note d’autonomie du smartphone.En revanche, en communication, les moins de 20 heuresrelevés sur cemobile le placent une nouvelle fois dans une moyenne basse. La note globale d’autonomie du S20 Ultra reste très bonne, certes, mais loin de l’excellence de ses meilleurs concurrents. Et cette note est gonflée, comme vous allez le constater, par une recharge rapide des plus efficaces.

Sauvé par une recharge vraiment rapide

Avec le chargeur fourni en standard (25W), ilne faut en effet que 1h04 pour que le smartphone passe de 0 à 100%, ce qui est une petite prouesse étant donné la haute capacité de sa batterie. En 25 minutes, on récupère 50% d’autonomie.

Actualités - Test du Samsung Galaxy S20 Ultra

En option, Samsung commercialise un chargeur plus puissant de 45W. La différence n’est que très légère, il lui faut 58 minutes pour recharger intégralement le smartphone.

Un incroyable zoom, une appli photo perfectible

La photo est certainement la qualité principale du Galaxy S20 Ultra. Nous aurons l’occasion de l’analyser plus en détails prochainement lors d’un test dédié, mais nous pouvons déjà nousavouer impressionnéspar les progrès réalisés par Samsung cette année. Intéressons-nous tout d’abord au zoom périscopique de compétition du smartphone, situé au bas de son disgracieux quadruple module caméra.

En 2020, Samsung décide enfin de répondre à Huawei et Oppo. La marque se met à son tour au zoom périscopique et bat même un record avec un agrandissement numérique allant jusqu’à x100. Précisons que le zoom optique du S20 Ultra n’est, en réalité, que x4, mais que la marque promet tout de même un zoom hybride x10 « sans perte de qualité» rendu possible par le capteur haute définition de 48 Mpix de son zoom périscopique.

Actualités - Test du Samsung Galaxy S20 Ultra
Actualités - Test du Samsung Galaxy S20 Ultra
Actualités - Test du Samsung Galaxy S20 Ultra
Actualités - Test du Samsung Galaxy S20 Ultra

Il faut reconnaître que le zoom du Galaxy S20 Ultra se montrebluffant. Jusqu’enx30, les photos produites par ce module caméra sont même totalement exploitables. La stabilisation offerte par Samsung est impressionnante. Nous n’avons pas forcément besoin d’un pied pour réussir de telles images. En revanche, en x100, c’est un peu plus compliqué. Si l’intelligence artificielle améliore les images (des pixels sont notamment ajoutés pour rendre les textes plus lisibles), les photos sont très floues et trop lissées. Avoir accès à de telles possibilités sur un smartphone reste néanmoins inédit et nous ne pouvons que saluer l’exploit. Certes, le zoom x100 n’est pas parfait, mais bénéficier d’un tel agrandissement estgénial.

De nuit, le zoom périscopique du Galaxy S20 Ultra s’en sort étrangement bien. Si l’ouverture f/3.5 de son module caméra est trop petite pour permettre au capteur de faire des miracles, on peut néanmoins zoomer jusqu’à du x10 sans trop de perte dequalité. Au-delà, on ne voit plus grand-chose.

Actualités - Test du Samsung Galaxy S20 Ultra

À lire aussi: On a essayé le Galaxy S20 Ultra et son « super zoom », nos premières photos sont bluffantes

Finalement, la seule chose que nous pouvons reprocher au zoom de Samsung, c’est l’interface de son application Appareil photo. C’est d’autant plus regrettable que tout laisse penser que les ingénieurs de la marque ont tout fait pour bien soigner cette partie. Disposer de différents crans de zoom à l’écran (x0,5, x1, x4, x10, x30 et x100) est une excellente idée… gâchée par quelques incohérences. Par exemple, le raccourci sur la vue affichée dans l’interface photopermet de monter à x5 (représenté par l’icône des deux arbres), alors que le cran de zoom propose, lui, du x4. Au final, l’utilisateur ne sait pas trop ce qu’il faut faire pour accéder auvéritable zoom optique. De la même façon, il est impossible d’accéder rapidement à sa dernière photo lorsque l’on est en mode zoom, il faut forcément retourner en arrière. De petites améliorations rendrait tout cela plus cohérent

Actualités - Test du Samsung Galaxy S20 Ultra

Un capteur de 108 Mpix prometteur

L’autre innovation photo du Galaxy S20 Ultra est son capteur géant (1/1,33 pouce) de 108 Mpix. Ce dernier utilise un procédé inédit de nona-binning qui permet de fusionner 9 pixels en 1 pour obtenir des images de 12 Mpix. Danscette configuration, chaque photosite atteint 2,4 microns, ce qui est immense. Cela permet techniquement de réduire le bruit et d’affiner la précision d’image. Mais il est aussi possible de prendre des photos d’une définition de 108 Mpix, pour pouvoir zoomer dessus a posteriori.

À lire aussi: Capteurs, définition d’image, zoom x100… On décrypte pour vous les nouveautés photo du Galaxy S20

Aussi prometteur que soit ce capteur de 108 Mpix, nous devons nous avouer partagés par la proposition de Samsung. Trop souvent, nous avons eu l’impression que le smartphone altérait les couleurs. Ces dernières sont parfois trop vives et donnent l’impression d’utiliser un smartphone avec un mauvais traitement HDR. La nuit, on remarque aussi des difficultés dans la gestion de la lumière, des halos lumineux apparaissent sur certaines parties de l’imagealors qu’un Galaxy S10 ne se serait pas laissé piéger. Il y a d’ailleurs importants problèmes de lissage au niveau des visages. On imagine que Samsung comblera ces lacunes à l’occasion de futures mises à jour.

Actualités - Test du Samsung Galaxy S20 Ultra
Actualités - Test du Samsung Galaxy S20 Ultra

Bien sûr, il serait faux de dire que le Galaxy S20 Ultra n’est pas un bon smartphone photo. La plupart du temps, les clichés sont très réussis. Il n’y a juste pas d’effet waouh comme avec le zoom périscopique.

Actualités - Test du Samsung Galaxy S20 Ultra
Actualités - Test du Samsung Galaxy S20 Ultra

En revanche, les photos prises en mode 108 Mpix (sans faire appel au nona-binning) sont bien plus impressionnantes. Si ces dernières sont très lourdes (entre 20 et 30 Mo), elles permettent de zoomer et recadrer une zone presque sans dégradation de qualité. Pour le coup, on constate vraiment à l’oeil nu l’intérêt de ce mode.

Actualités - Test du Samsung Galaxy S20 Ultra

Ultra grand-angle et ToF

Terminons la partie photo par lesdeux autres capteurs du Galaxy S20 Ultra. Le smartphone dispose d’un ultra grand-angle rattaché à un capteur de 12 Mpix équivalent à celui du Galaxy S10, et donc toujourstrès satisfaisant (même s’il on rencontre parfois des problèmes d’autofocus). Le quatrième capteur, un ToF, sert à améliorer la qualité du mode portrait. On peut aussi, avec lui, modéliser des objets en 3D mais le résultat est très moyen.

Actualités - Test du Samsung Galaxy S20 Ultra
Actualités - Test du Samsung Galaxy S20 Ultra

De la vidéo 8K, pour quoi faire?

Enfin, mentionnons brièvement les nouvelles fonctions vidéo du Galaxy S20 Ultra. Pour concurrencer l’iPhone 11 Pro, Samsung a décidé de revoir la stabilisation de son smartphone. Si nous ne pouvons que saluer les progrès du Coréen, il est clair qu’Apple reste devant aujourd’hui. En mode ultra stabilisé, il y a parfois une seconde de latence entre le mouvement que vousimprimezau smartphone et la prise en comptede ce mouvement à l’écran. On remarque aussi de légers effets de pompage et des difficultés de mise au point.

L’autre nouveauté vidéo de cette nouvelle génération est le support de l’enregistrement 8K. Ici, nous sommes plus que partagés. Samsung met volontairement en avant sa fonctionnalité «video snap» qui permet de transformer un extrait de la vidéo en une photo de 33 Mpix. Soyons honnêtes, ce mode ne sert pas vraiment. Il est en effet rare d’avoir tous les éléments nets au même moment lorsque l’on met une vidéo en pause, ce qui rend impossible unecapture photo de qualité.À l’heure actuelle, la 8K est plutôt un gadget. La marque coréenne voulait être lapremière à tirer, mais elle ne révolutionne pas les usages avec cette nouveauté.

La source officielle de cet article : 01net.com

Roberta Flores
Roberta Flores
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password