une cinquantaine d’associations et personnalités LGBT+ s’engagent contre le racisme

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
une cinquantaine d'associations et personnalités LGBT+ s'engagent contre le racisme

Des rassemblements ont eu lieu dans toute la France pour rendre hommage à George Floyd, tué par un policier blanc à Minneapolis. La mort de cetAfro-Américain laisse les signataires de cette tribune « abasourdis, indignés et révoltés ».

La mort de George Floyd,un Afro-Américain de 46 ans, à Minneapolis le 25 mai dernier, alors qu’un policier l’immobilisait avec un genou sur le cou, a suscité une vague d’indignation dans le monde entier.L’affaire rappelle la mort d’Eric Garner, un homme noir décédé en 2014 à New York après avoir été asphyxié lors de son arrestation par des policiers blancs. Lui aussi avait dit « Je ne peux pas respirer », une phrase devenue un cri de ralliement du mouvement Black Lives Matter (« La vie des Noirs compte »). Les obsèques de George Floyd, dans une église du Texas mardi 9 juin, ont mêlé les hommages et les appels enflammés à s’attaquer, enfin, au racisme qui « blesse l’âme » de l’Amérique. Des rassemblementsontégalement eu lieu dans toute la France. Des associations et personnalitésLGBT+ ont pris part à ces hommages pour dénoncer toutes les formes de racisme.Elles s’expriment ici librement.


Les images inacceptables enregistrées en plein jour à Minneapolis, d’un officier de police blanc, maintenant avec son genou sur le cou un homme noir à terre, jusqu’à son décès au bout de 8 minutes 46 secondes, seront-elles les dernières? Nous sommes toutes et tous abasourdi·e·s, indigné·e·s, révolté·e·s. Pourtant, comme nous y invite l’ancien président Barack Obama, nous devons « canaliser notre colère légitime vers une action pacifique, durable et efficace ».

Les réactions partout dans le monde face à la mort de George Floyd traduisent un malaise plus profond et un rejet de toute forme de discrimination et de racisme, mais également une exigence de plus d’humanisme, d’égalité et de droits humains. En tant que personnes LGBT+,quelles que soient nos origines vraies ou supposées, notre couleur de peau,au-delà de nos identités de genre et de nos orientations sexuelles, nous savons combien il est difficile de revendiquer le droit d’être nous-mêmes et de dénoncer les discriminations, le harcèlement, ainsi que la violence dont nous sommes parfois l’objet.

D’innombrables fois, les personnes et les associations LGBT+ ont manifesté pour exiger l’égalité des droits et le respect, dans l’espace public, au travail, comme dans la sphère privée.Nous savons que l’appartenance à plusieurs catégories discriminées multiplie le fardeau des inégalités et des stigmatisations.Cela doit changer.Les signataires de la tribune

Nous nous souvenons que deux femmes transgenres, Marsha P. Johnson et Silvia Rivera, ainsi qu’un drag king, Stormé DeLarverie, étaient aux avant-postes des émeutes de Stonewall, il y a 51 ans. Nous nous souvenons aussi que la première était noire, la deuxième latino et la troisième métisse.

Et en France ? Malgré une histoire différente et dans un contexte de manifestations, quatre ans après la mort d’Adama Traoré, nous affirmons que le racisme, ainsi que toutes formes d’inégalités et de discriminations, découlant de comportements individuels ou systémiques sont également inacceptables et contreviennent à notre idéal universaliste et républicain.

Nous, associations et personnalités lesbiennes, gays, bisexuel·le·s, transgenres et intersexes ettoutes les autres variantes d’identités de genre ou d’orientations sexuelles (LGBT+), savons que l’égalité n’est jamais acquise: il faut se battre pour elle.Les signataires de la tribune

Et si malheureusement au sein de notre communauté LGBT+, nous constatons encore la faible représentation de toutes les minorités (couleur de peau, origine ethnique avérée ou supposée…) dans nos propres structures et organisations, nous avons progressé dans la convergence des luttes contre toutes les formes de discrimination. Si nous nous sommes engagé·e·s à être plus inclusif·ive·s et plus représentatif·ive·s de toutes les diversités de la société, le temps est venu de nous mobiliser plus encore aux côtés des antiracistes.

Nous, associations et personnalités LGBT+, sommes donc naturellement solidaires du mouvement Black Lives Matter et de tous les combats pour lutter contre le racisme, partout dans le monde.Les signataires de la tribune

Alors concrètement, que proposons-nous ? Nous nous engageons à proposer, soutenir ou mener des actions diverses (culturelles, éducatives, informatives…) dans nos écosystèmes associatifs, professionnels et personnels, pour aider à la progression d’un idéal d’équité et d’égalité face à la loi dans une communauté plurielle. Souvenons-nous des paroles de Martin Luther King: « En fin de compte, nous nous souviendrons non pas des paroles de nos ennemis mais du silence de nos amis. »A l’instar d’un collectif de 75 associations LGBT+ aux Etats-Unis, prenons la parole, rejoignons le mouvement, agissons de manière engagée et pacifique pour lutter contre le racisme et toute forme de discrimination. Et vous aussi, ajoutez du noir aux couleurs de l’arc-en-ciel.

Retrouvez ci-dessous la liste des signataires:

Aga-Tha-Les (réseau LGBT + chez Thales)
AIDES
Association française des avocats LGBT+
ChezPapaPapou
Comité IDAHO France
Eagle France (réseau LGBT+ chez IBM )
Fondation FIER
France·tv pour tou·te·s
Fédération Sportive Gaie et Lesbienne (FSGL)
Le Girofard
Le Refuge
Les BASCOS
LGBT Talents
Mobilisnoo
Paint (média LGBT)
Personn’Ailes
Pride@Airbus
Rainbhôpital
SOS Homophobie
Stop Homophobie
Voce (réseau LGBT+ chez Barilla France)
Alain Gavand, expert diversité et militant associatif
Alex Goude, metteur en scène, animateur télé, comédien et coprésident de France·tv pour tou·te·s
Aurore Carlo, militante associative LGBT+
Brahim Naït-Balk, fondateur et animateur de Homomicro
Catherine Tripon, porte-parole de L’Autre Cercle
Christophe Beaugrand, journaliste et animateur
Christophe Gascard, journaliste et cofondateur de France·tv pour tou·te·s
Christophe Martet, directeur de publication de Komitid
Claire Lamberti, militante associative LGBT+ et ex-présidente du Jardin des « T »
Daniel Lelli, journaliste et cofondateur de France·tv pour tou·te·s
Frédéric Hay, président de ADHEOS Centre LGBT Nouvelle-Aquitaine
Frédérique-Marie Lamouret, journaliste et cofondatrice de France·tv pour tou·te·s
Guillaume Semène, events manager et coanimateur du réseau LGBT+ & allié·e·s d’un groupe financier international
Hussein Bourgi,vice-Président du RAVAD
Jean-Baptiste Marteau, journaliste et cofondateur de France·tv pour tou·te·s
Jean-Bernard Geoffroy, président du RAVAD
Jean-Louis Carvès, responsable diversité et inclusion
Jean-Luc Ricaud militant associatif LGBT+
Jordan Debreuil, journaliste et animateur
Julien Hamy, militant associatif LGBT+
Lionel Henné, militant associatif LGBT+
Marie-Hélène Goix, vice-présidente du RAVAD
Matteo Winkler, professeur
Matthieu Chaimbaut, secrétaire général du RAVAD
Maximilien Degonville,militant associatif LGBT+
Michel Dumoret, journaliste
Moïse Nzoungani, directeur de mission et responsable du programme LGBT+ en France d’un cabinet de conseil international
Nicolas Noguier, président de la fondation Le Refuge
Nicolas Pirat-Delbrayelle, directeur de projets, cofondateur et coanimateur du réseau LGBT+ & allié·e·s d’un groupe financier français
Olivier Seguret, médecin et militant associatif LGBT+
Philippe Orillac, porte-parole de L’Autre Cercle
Sophie Delannoy, militante associative LGBT+
Stéphane Gaillard, directeur de casting

Source : France Info

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password