Vos finances pendant et après le confinement: quelques conseils

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Vos finances pendant et après le confinement: quelques conseils

Ce monde où tout avançait à la vitesse grand V semble loin dernière nous. Cette période de confinement est une occasion de se questionner sur nos habitudes de consommation. C’est fascinant de constater l’imagination, le dynamisme et la résilience de tous ces entrepreneurs locaux qui multiplient les moyens de nous rejoindre. En luttant littéralement pour leur survie, plusieurs mouvements s’organisent pour faciliter la consommation locale.

Personnellement, les dernières semaines ont mis à l’épreuve plusieurs bonnes habitudes qu’exige toute routine familiale. Bien que plusieurs familles soient éprouvées par la perte, espérons temporaire, d’emploi d’un des conjoints, les mesures d’aides gouvernementales permettront d’assurer un revenu pour la grande majorité des contribuables qui ont perdu leur emploi.

La principale mesure fédérale, la prestation canadienne d’urgence, assurera un revenu de 500 $ par semaine pendant 16 semaines si un particulier a gagné 5 000 $ en 2019 ou dans les 12 mois précédant leur demande. Considérant l’évolution constante des conditions reliées à cette mesure, je vous conseille de suivre les changements en consultant le lien suivant : https://www.canada.ca/fr/services/prestations/ae/pcusc-application.html

Le temps d’une prise de conscience budgétaire

Le mois d’avril sera une excellente opportunité d’effectuer une prise de conscience budgétaire. Puisque plusieurs dépenses qui amputent normalement votre budget mensuel seront probablement réduites, il serait opportun de comparer un mois de consommation normale à ce prochain mois d’avril. La mise en œuvre d’un budget mensuel s’apparente en grande partie à l’établissement du coût de la vie.

Quel sera votre train de vie pour le prochain mois comparativement à un autre mois de vie normale ?

Il est clair que vos occupations du prochain mois ne seront pas une image de votre vie pour la prochaine décennie, mais la réduction obligatoire de certaines dépenses (par exemple, loisirs et activités sociales) peut se conclure par une prise de conscience et peut-être ultimement par un assainissement permanent de votre budget mensuel.

Le but de cet exercice, plutôt simple, vous permettra d’entreprendre la prise en charge de vos finances personnelles. Dans la mesure où votre constat se termine par la réduction d’une dépense récurrente, même si n’est que quelques dollars quotidiennement, je vous rappellerai que la force du temps quand il est question d’épargne est surprenante. Par exemple, votre obligation de télétravail réduira forcément la fréquence de transactions mensuelles chez votre commerçant favori de café frais. Une multitude de petits gestes comme ceux-ci ont un impact important sur votre marge de manœuvre budgétaire.

Prendre le contrôle de ses habitudes de consommation

Si vous avez du temps dans les prochaines semaines, prenez-le pour prendre le contrôle de vos habitudes de consommation, prendre le contrôle sur votre budget et mettre en place de saines habitudes financières. Plusieurs outils sont disponibles pour parfaire vos connaissances financières, dont la relance de la formation en littératie financière produite par des professeurs de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Joignez-vous aux 25 000 participants qui ont fait ces choix !

Source officielle de cet article : ICI

Maria Rodriguez
Maria Rodriguez
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password