Test du Xiaomi Mi 10 Pro

Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Xiaomi Mi 10 Pro

Depuis quelques années, le podium des meilleurs vendeurs de smartphones est occupé par les trois mêmes acteurs. Samsung, Huawei et Apple règnent sur le marché et distancent la concurrence, dont Xiaomi installé à la quatrième place. La marque chinoise a beau progresserd’année en année, elle est encore loin du volume de ventes réalisé par les stars du marché.

La bonne nouvelle pour Xiaomi est que Huawei, son compatriote, est la victime collatérale d’une guerre économique entre les États-Unis et la Chine. Privé des services Google pour ses smartphones, Huawei risque de voir chuter ses ventes en Europe sur le court et moyen terme, ce qui, pour Xiaomi, est une aubaine. Le Mi 10 Pro, son nouveausmartphone haut de gamme, ne fait d’ailleurs aucune concession dans l’espoir de devenir l’appareil Android de référence de ce début d’année. Pendant plusieurs jours, nous avons fait du Xiaomi Mi 10 Pro notre smartphone principal. Le pari de Xiaomi est-il réussi?

Ce test est différent de ceux que vous avez l’habitude de lire sur 01net.com. En raison du confinement, nous n’avons pas pu réaliser toutes les mesures en laboratoire que nous effectuons habituellement. Dès que possible, nous mettrons à jour cette page avec les résultats de nos testsd’écran et d’autonomie.

Design: indéniablement haut de gamme

Malgré un poids un peu élevé de 208 grammes, qui le place tout de même dans la moyenne des smartphones haut de gamme de ce début d’année, le Mi 10 Pro arbore un design exemplaire. Xiaomi a conçu ce smartphone avec une idée en tête: la symétrie. L’écran du smartphone profite d’une incurvation identique à celle présente au dos, ce qui rend la prise en main vraiment très agréable. Seul défaut, le module caméra, vertical, crée une excroissance qui rend le smartphone peu stable lorsqu’on le posedos contre table. C’est tout de même moins critique que chez certains smartphones concurrents comme le Galaxy S20 Ultra de Samsung.

Saluonsle choix de Xiaomi de miser sur un dos en verre mate plutôt qu’en verre brillant. Le constructeur chinois a beau ne pas avoir inventé ce type de revêtement, force est de constater qu’il fait toujours autant mouche. La manière qu’il a derefléter très légèrement la lumière, sans prendre les traces de doigts, est un pur bonheur pour les yeux. C’est somptueux, Xiaomi propose avec ce Mi 10 Pro l’un des produits les plus jolis de ce début 2020.

Xiaomi Mi 10 Pro

Le plus bel écran proposé par Xiaomi

Paradoxalement, l’écran du Mi 10 Pro est à la fois magnifique et… peu original. D’une diagonale de 6,67 pouces avec une caméra frontale logée dans un poinçon situé en haut à gauche, cet écran incurvé est vraiment très réussi. On a l’impression que le smartphone de Xiaomi ne présente quasiment pas de bordure (si ce n’est un menton un peu épais en bas), ce qui est très appréciable. Ce qui est regrettable en revanche, c’est que tous les constructeurs proposent un design similaire en ce début d’année, ce qui retire à l’écran du Mi 10 Pro un peu de sa magie. Le OnePlus 8 Pro, le Oppo Find X2 Pro,le Huawei P40 Proet le Xiaomi Mi 10 Pro sont conçus dans la même veine, ce qui laisse à Samsung et Apple, les deux constructeurs qui n’utilisent pas (ou plus) d’écrans incurvés, de quoi se distinguer. Hasard de l’époque, l’écran incurvé qui était autrefois extrêmement rare s’est banalisé.

Xiaomi Mi 10 Pro

Qu’importe, reconnaissons tout de même qu’à l’utilisation, l’écran du Mi 10 Pro offre un bon niveau de confort. Ceci est d’autant plus vrai que son taux de rafraîchissement de 90 Hz améliore la fluidité de navigation et fatigue bien moins les yeux. Confinement oblige, il ne nous a pas été possible de mesurer la luminosité maximale de l’appareil et la fidélité de ses couleurs mais nous le ferons prochainement. Dans tous les cas, Xiaomi propose avec son Mi 10 Pro, sans le moindre doute, son meilleur écran OLED.

En revanche, nous nous montrons plus sceptiques quant aux choixlogiciels de Xiaomi. À plusieurs reprises, notamment dans des applications comme Instagram en tenant le smartphone dans notre main gauche, notre paume a accidentellement touché le bouton «accueil», remontant inopinément le fil au début. Xiaomi devrait clairement réduire la sensibilité dansla zone d’incurvationpour éviter de causer ce genre de désagréments. Mais restons cléments, il s’agit seulement du second smartphone incurvé du constructeur chinois.

Des caractéristiques presque exemplaires

Habituellement, les smartphones haut de gamme de Xiaomi font quelques concessions matérielles pour réduire la facture. Augmentation des prix oblige, la marque chinoise se surpasse cette année. Il faut dire qu’entre les 499 euros d’un Mi 9 et les 999 euros d’un Mi 10 Pro, il y a un sacré saut.

Le Xiaomi Mi 10 Pro coche donc presque toutes les cases. Il utilise le surpuissant processeur Snapdragon 865 de Qualcomm qui, rattaché au modem X55, offre la compatibilité 5G et Wi-Fi 6 au smartphone. De quoi s’assurer que son mobile sera compatible avec les dernières normes de réseau une fois qu’elles seront déployées en France. Au niveau des performances, sans égaler les iPhone 11 d’Apple, le Mi 10 Pro fait fort et se montre extrêmement efficace en toutes circonstances.

Pour en savoir plus: Xiaomi Mi 10 : ce smartphone est plus puissant que le Galaxy S20, selon nos tests de performance

Parmi les autres ajouts que nous sommes heureux de voir cette année, les haut-parleurs stéréo du Mi 10 Pro se montrenttrès satisfaisants. Il était temps, Xiaomi avait toujours proposé une qualité sonore en deçà de la concurrence. Désormais, on a quelque chose de suffisamment puissant et juste pour écouter de la musique sous la douche ou regarder un épisode de série sur Netflix sans devenir sourd.Les retours haptiques du mobile sont également très bons, on a vraiment l’impression de manipuler un mobile haut de gamme. Le capteur d’empreintes sous l’écran du Mi 10 Pro, toujours sous l’écran, bénéficie aussi d’un agrandissement de sa surface de lecture. Il est extrêmement rapide. Bref, Xiaomi nous offre vraiment un condensé de ce qui se fait de mieux sur le marché.

Cependant, nous nous avouons moins enthousiastessur certains points. Pour 999 euros, difficile de comprendre pourquoi le Mi 10 Pro n’a pas de certificationIP68 pour une étanchéité garantie ? Autre problème, pourquoi ce mobile ne peut-il accueillir qu’une seule carte SIM? Certains constructeurs affirmentque c’est dû au modem 5G deQualcomm. Mais d’autres, comme OnePlus, sont parvenus à intégrerdeux emplacements SIM sur leur mobile 5G. Enfin, même s’il s’agit d’un détail pour beaucoup d’utilisateurs, pourquoi avoir choisi une dalle Full HD+ et non pas Quad HD+? Certains avanceront l’argument «Apple fait pareil» mais rappelons-leur la différence de prix entre le Mi 10 Pro et son prédécesseur d’environ 500 euros. À ce prix, les plus geeks sont en droit d’espérer le top du top, non ?

Xiaomi Mi 10 Pro

Le Mi 10 Pro se recharge en 46 minutes

S’il y a bien un aspect sur lequel Xiaomi devrait être pris comme modèle, c’est certainement la recharge. À vrai dire, la configuration offerte par le constructeur est sûrement la plus complète du marché. Le Mi 10 Pro utilise une batterie de 4500 mAh, est compatible avec la recharge ultrarapide 50W, la recharge sans-fil 30W et intègre même un chargeur filaire de 65W dans sa boîte. C’est bien plus que ce qu’offre la concurrence et cela vous permet de recharger votre ordinateur et votretéléphone avec la même prise. Redoutablement malin.

Pour en savoir plus: Xiaomi Mi 10 Pro : il se recharge intégralement en seulement 46 minutes

Selon nos mesures, il ne faut que 46 minutes au Xiaomi Mi 10 Pro pour se recharger. 10 minutes suffisent même pour récupérer 33% d’autonomie. Il s’agit de l’une des meilleures performances du marché. À part Oppo, personne ne fait mieux. Xiaomi a néanmoins l’avantage d’offrir la recharge sans-fil en complément du filaire, ce qui rend son mobile plus polyvalent que ceux de son concurrent.

En ce qui concerne l’autonomie, nous vous mentirions en vous donnant une estimation aujourd’hui. Aucun test en laboratoire n’a pour l’instant été effectué et la vie en confinement n’est pas vraiment représentative de celle que nous retrouverons une fois de nouveau dehors. Nos premiers essais sont néanmoins encourageants. À utilisation égale, le Xiaomi Mi 10 Pro fait sensiblement mieux que les S20 de Samsung.

Photo: la faiblesse du Mi 10 Pro

Bien sûr, un smartphone haut de gamme ne mérite ses lettres de noblesseque s’il offre une qualité photo suffisamment exceptionnelle pour vous accompagner partout sans jamais réaliser le moindre cliché flou ou presque. Xiaomi se sait très attendu sur ce point et propose un quadruple module caméra avec pour capteur principal l’Isocell Bright HMX de Samsung d’une définition de 108 Mpix (associé à un objectif grand-angleouvrant à f/1.69). Ce capteur géant (1/1,33 pouce, ce qui reste, il est vrai, plus petit que celui du nouveau Huawei P40 Pro) est taillé pour prendre des photos en basses lumières. Il se base aussi sur le principe du pixel binning et regroupe quatre pixels en un afin d’obtenir au final des images de 32 Mpix. Nous l’avions déjà essayé à deux reprisesavec le Xiaomi Mi Note 10 et le Galaxy S20 Ultra et, à chaque fois, nous avons été déçus.

En dépit d’une excellente qualité photo de jour, nous rencontrons les mêmes problèmes qu’avec le Mi Note 10. Certains éléments d’arrière-plan sont lissés, quelques ralentissements se font sentir après avoir pris une photo et, surtout, quelque chose cloche manifestement dans les prises de vues nocturnes. Souscertaines conditions lumineuses (difficiles), nous n’avons tout simplement pas réussi à obtenir des photos nettes. Face à un Huawei P40 Pro, un Galaxy S20 ou un iPhone 11 Pro, la comparaison fait mal. Xiaomi devra améliorer tout cela ultérieurement au travers d’une mise à jour logicielle s’il espère se placer auniveau des meilleurs smartphones du marché.

Actualités - Test du Xiaomi Mi 10 Pro
Actualités - Test du Xiaomi Mi 10 Pro
Actualités - Test du Xiaomi Mi 10 Pro

Assez intelligemment, Xiaomi a eu l’idée d’utiliser deux téléobjectifs avec une possibilité d’agrandissement différente. Le Mi 10 Pro offre ainsi un zoom optique x2 et un zoom optique x5 grâce à la présence de deux objectifs différents associés respectivement à des capteurs de 12 et 8 Mpix. Rares sont les constructeurs à avoir fait un tel choix. La qualité de ces deux téléobjectifs est satisfaisante même si des problèmes de différences chromatiques se font malheureusement sentir entre les deux modules. Par ailleurs, au-delà du zoom x5, on remarque immédiatement une perte dequalité. Xiaomi n’a pas fait le choix d’un zoom périscopique façon Huawei, Oppo ou Samsung, ce qui empêche d’aller vraiment plus loin.

Actualités - Test du Xiaomi Mi 10 Pro
Actualités - Test du Xiaomi Mi 10 Pro

Enfin, le dernier module photo du Mi 10 Pro est un ultra grand-angle rattaché à un capteur de 20 Mpix. Ce dernier est pour le coup très satisfaisant, il remplit sa mission avec perfection même si, la nuit, il ne vaut mieux pas trop compter sur lui. On peut aussi s’en servir pour prendre des photos en mode macro mais la qualité varie énormément en fonction de la qualité de lalumière.

Actualités - Test du Xiaomi Mi 10 Pro
Actualités - Test du Xiaomi Mi 10 Pro
Actualités - Test du Xiaomi Mi 10 Pro

Dernier point que nous souhaitions évoquer dans cette partie photo, l’application Appareil photode Xiaomi est simple mais souffre de quelques défauts. Par exemple, le passage d’un mode à un autre est beaucoup trop lent. Autre point sur lequel nous revenons à chaque test de smartphone Xiaomi,pourquoi laisser un filigrane avec le nom du mobile sur toutes les photos par défaut? Xiaomi, désactivez-le sur les mobiles vendus en Europe !

Une surcouche efficace avec beaucoup de Google

Terminons ce test par un point sur le logiciel du Xiaomi Mi 10 Pro. Fonctionnant avecMIUI 11, la surcouche utilisée par le constructeur chinois depuis plusieurs années, le mobile bénéficie d’une excellente interface. Nous l’avons déjà dit par le passé, nous apprécions MIUI. Son design est très bon.

À lire aussi: On a testé MIUI 11 : que vaut la nouvelle mise à jour des smartphones Xiaomi ?

Cependant, nous nous demandons où est passé le tiroir d’applications présent sur d’autres smartphones Xiaomi. Ici, on est obligé d’afficher toutes ses icônes sur son écran d’accueil, façon iOS d’Apple. Il est bien entendu possible d’opter pour un lanceur tiers afin de bénéficier d’une interface différente.

Actualités - Test du Xiaomi Mi 10 Pro

Livré avec Android, le Xiaomi Mi 10 Pro disposebien entendu de tous les services Google. D’ailleurs, Xiaomi a abandonnésa sélectionde widgets à gauche de l’écran d’accueil pour laisser place aux recommandations Google Discover. Par défaut, de plus en plus d’applis Google sont sélectionnées en lieu et place de leurs équivalents Xiaomi. Bref, face à Huawei, Xiaomi mise de plus en plus sur son partenaire américain pour convaincre nouveaux clients.

La source officielle de cet article : 01net.com

Roberta Flores
Roberta Flores
Inscrivez-vous à notre newsletter

Sign In QUÉBEC 89

Account details will be confirmed via email.

Reset Your Password